Tierno Monenembo : un Renaudot coruscant

Monenembo_portrait.jpgLundi 11 novembre 2008, 12h45, au volant de ma voiture, je me fraie un chemin dans l’embouteillage quand, soudain, sur RFI, j’entends l’info : le prix Renaudot 2008 a été décerné à l’écrivain guinéen T.M. Ouf, ai-je crié : « L’hivernage a reverdi le cordon d’acacias. »

Imprimer

Monenembo_portrait.jpgLundi 11 novembre 2008, 12h45, au volant de ma voiture, je me fraie un chemin dans l’embouteillage quand, soudain, sur RFI, j’entends l’info : le prix Renaudot 2008 a été décerné à l’écrivain guinéen T.M. Ouf, ai-je crié : « L’hivernage a reverdi le cordon d’acacias. »

Ce Renaudot, il aurait du l’avoir depuis L’aîné des orphelins. Tierno, dans le milieu de la littérature africaine en exil, (ou dans la diaspora, c’est selon le trajet de chacun) apparaissait ces dernières années comme le romancier talentueux qui n’était pas reconnu à sa juste valeur. Dans les années 90, je collectionnais ses romans, je parlais de lui comme d’un grand écrivain, jusqu’à ce que je le rencontre en France. La dernière fois que nous étions ensemble en Corée du Sud, je m’amusais à lui dire que le « talent finit toujours par être récompensé », manière de dire que je ne comprenais pas pourquoi il n’avait pas encore obtenu le Goncourt ou le Renaudot, voire le Nobel. Le Peul me regardait et sirotait son thé comme un ermite, je l’avais connu buveur d’alcool, en compagnie de William Sassine, le voici maintenant à la diète, et cela lui donne encore plus l’air d’un templier désabusé.

Monembo.jpgTierno, prix Renaudot, j’en suis heureux et fier pour lui. « L’hivernage a reverdi le cordon d’acacias », tiens d’ailleurs savez-vous de quel roman du guinéen j’ai tiré cette phrase ? Que chacun lève son verre pour saluer le Peul le plus brillant de la littérature africaine depuis… depuis qui d’ailleurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.