Les leçons de Dalva

Imprimer

« Pourquoi tu n’écris pas pour la masse? Tu as le génie de la littérature, alors pourquoi tu veux écrire pour les génies? Tu sais, tu as le talent, mais tu es trop intellectuel. Ou bien tu préfères quoi? Etre illustre, encensé mais pauvre? Regarde Paulo Coelho, ou Jorge Amado, ça se lit bien, c’est simple. Si tu sais écrire compliqué, cela veut dire que tu peux écrire simple et bien! Alors… pourquoi tu ne le fais pas? Tu peux même faire les deux, écrire pour gagner de l’argent et écrire pour l’art. Alors, ton prochain roman, tu choisis de faire quoi? »

J’ai levé la tête quand elle a fini de parler, un hélicoptère passait dans le ciel de Rio, un hélico de riche, peut-être celui de Coelho qui en possède, paraît-il! J’ai promis réfléchir sérieusement à la question.

P.S. Dalva est une amie, une vraie, je la connais seulement depuis 7 ans, et elle du genre direct: « A la vérité, je préfère Machado de Assis, mais pour vivre, je préfère Paulo Coelho! » Une belle leçon de femme!

This article was written by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.