L’humour, ses formes et ses couleurs

humourJe me suis amusé dernièrement avec un ami critique littéraire à Paris, à fouiner dans le dernier récit de Mohamed Kacimi, L’orient après l’Amour, Actes Sud, 2008. Objectif de la manœuvre : recenser dans ce livre hilarant et un peu curieux, les différents types d’humour auxquels a recours l’écrivain. Le résultat de nos recherches ? Une soirée à rire de notre propre difficulté à classer les phrases de Kacimi selon nos catégories. Alors, je me suis souvenu que par-delà les formes, l’humour peut avoir des couleurs. N’est-ce pas joli ?

Imprimer
humourJe me suis amusé dernièrement avec un ami critique littéraire à Paris, à fouiner dans le dernier récit de Mohamed Kacimi, L’orient après l’Amour, Actes Sud, 2008. Objectif de la manœuvre : recenser dans ce livre hilarant et un peu curieux, les différents types d’humour auxquels a recours l’écrivain. Le résultat de nos recherches ? Une soirée à rire de notre propre difficulté à classer les phrases de Kacimi selon nos catégories. Alors, je me suis souvenu que par-delà les formes, l’humour peut avoir des couleurs. N’est-ce pas joli ?
C’est Dominique Noguez qui, dans L’arc-en-ciel de l’humour, proposait une classification rigoureuse des différents types d’humour selon leur couleur. Il distingue ainsi
– un humour jaune, qui serait du côté de l’auto-dénigrement «dépathétisant» (à la limite donc de la mélancolie): «Suis chauve de naissance par pure bienséance.» (Erik Satie)
– un humour noir qui serait du côté du macabre, du scandale et de la mort: «L’amputation de la jambe est un grand pas vers la sédentarité.»
– un humour violet, qui a rapport à la religion: «Adam et Eve sont nés à Quimper.» (Max Jacob)
– un humour gris, qui serait du côté de la grisaille quotidienne («façon enjouée qu’on peut avoir d’être déprimé»): «Bien que vivant seul, il s’était fait faire un rond de serviette à son nom.» (Dominique Noguez)
– un humour rouge, «couleur que prend le noir quand le malheur dont il ricane ne vient pas de Dieu (ou de la Nature) mais des hommes. Par là relatif, évitable»: «La très belle phrase de Marx, Prolétaires de tous les pays, unissez-vous, ne résiste plus à une cuisine en formica.» (Raymond Borde)
– un humour rose, qui serait du côté de l’atténuation sentimentale: «Quand les fausses notes étaient trop fausses, elle disait alors d’une voix plaintive, abstraitement, comme un ordre discret qu’elle eût donné à un esprit: Il faudra faire venir l’accordeur; Mais l’esprit ne faisait pas la commission.» (Gide)
– un humour vert, qui serait du côté de la fausse naïveté (le «vert paradis des amours enfantines»): [Madame Rosa] n’avait pas de taille et les fesses chez elle, elles allaient directement aux épaules, sans s’arrêter. Quand elle marchait, c’était un déménagement.» (Romain Gary)
– un humour bleu, qui serait du côté de la fantaisie et du rêve, voire de l’absurde (référence aux «contes bleus»): «Dans un récipient contenant de l’air sous une pression de trois atmosphères et soumis à une très basse température, la terre fournit l’aiguille à tricoter. En augmentant la pression et en diminuant la température, on a le merle, le berceau, le petit pois et l’horrible motocyclette.» (Benjamin Péret)
– un humour caméléon, qui serait du côté de la parodie: «Il était une fois un roi, une reine, un huissier et un serpent à sonnettes. Comme la reine avait des dettes, l’huissier vint le trente et un octobre pour la saisir. Mais le serpent à sonnettes avala complètement l’huissier et ils eurent beaucoup d’enfants.» (Henry Somm)
– un humour blanc, qui serait la tendance à l’atténuation commune à tout humour: «je ne plie le genou devant rien ni personne: j’ai de l’arthrose.» (Scutenaire)
Allez, à vous, prenez des phrases qui vous font rire dans tous les romans que vous aimez, et essayer de classer. A mourir de rire !

This article was written by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.