Fin de mandat pour Sembène Ousmane

sembene.jpgJ’apprends à l’instant la mort du cinéaste et romancier sénégalais Sembène Ousmane. Avec émotion, car il fut le premier écrivain africain classique que j’ai vu en chair et en os, alors que j’étais encore au lycée. Je ne sais même plus quelle année s’est faite notre rencontre, au lycée de Tokoin.

Imprimer
sembene.jpgJ’apprends à l’instant la mort du cinéaste et romancier sénégalais Sembène Ousmane. Avec émotion, car il fut le premier écrivain africain classique que j’ai vu en chair et en os, alors que j’étais encore au lycée. Je ne sais même plus quelle année s’est faite notre rencontre, au lycée de Tokoin. Il était de passage au Togo, sur invitation du centre Culturel Français de Lomé, et je venais de lire sa monumentale saga sur la geste héroïque des syndicats africains, Les bouts de bois de Dieu. Je lisais les grands noms de la littérature africaine dans mon manuel de littérature, dans les années 80, et j’imaginais tous ces auteurs décédés. Quel choc ce fut donc de voir l’homme à la pipe dans la salle de permanence du Lytoko. J’en suis encore tout retourné. La vie, plus tard, a fait de moi un écrivain, et je pense à Sembène chaque fois que je rencontre des élèves qui me disent : « on ne savait pas qu’on pouvait vous rencontrer, M. Alem. » Que la fumée de sa pipe le précède au paradis des croyants !

 »

Death of the writer and film-maker Sembène Ousmane

Dakar, June 9 (APS) – the writer-film-maker Sembène Ousmane is deceased Saturday evening in his residence at Yoff at the 84 years age, announced his assistant Clarence Delgado to APS. Sembène Ousmane was sick these last times, specified Mr. Delgado,joint at the time when the skin of the film-maker was conveyed to the mortuary of the Hôpital Principal. Born in Ziguinchor, Sembène Ousmane which was an autodidact started with writing by publishing novels like « Le Docker noir », « Les Bouts de bois de Dieu », ‘ »L’Harmattan » et ‘ »Le Mandat ».. The majority of its writings such « Le Mandat » will be screened by Sembène Ousmane itself considered in this field as one of the pioneers of the African cinema. Thus, he realized its first short film ‘Borom Saret' » in 1963, followed one year later by « Niaye ». In 1966, he carried out « La Noire de … », its first full-length film which gains, the same year, the gold Tanit to the Festival of Carthage. This film will also be worth to him in 1966 the price of the best African film-maker to the world Festival of negro arts in Dakar. Prolix, he then turns in 1968 « Le Mandat », ‘ »Emitai » in 1971, ‘ »Xala » in 1974, ‘ »Ceddo » in 1977,  »Camp de Thiaroye » in 1988,  »Guelewar » in 1992,  »Faat Kiné » in 2000 et  »Molaadé » in 2004.

CTN »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.