D’encre et d’exil… la littérature africaine à Beaubourg

encre_exil2.jpegUne quinzaine d’écrivains venant chacun d’un pays d’Afrique sera là pour témoigner de la difficulté d’écrire, de l’exil intérieur, des errances, de l’éloignement, des exils volontaires ou forcés. De Wolé Soyinka à Nuruddin Farah, d’Alain Mabanckou à Véronique Tadjo, chaque parcours est unique et chaque mot un appel vers l’autre, une quête de soi, un moyen de comprendre ou de questionner. Pendant trois jours, le public pourra rencontrer ces écrivains, écouter leurs textes, et être ensemble pour comprendre ou découvrir ces littératures…

Imprimer

encre_exil2.jpegD’encre et d’exil – L’Afrique … si près, si loin

Huitièmes Rencontres internationales des écritures de l’exil

http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/0/A5DF5FB183589852C12574DD00338053?OpenDocument&sessionM=2.6.2&L=1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.