Daratt, de Mahamat-Saleh Haroun, prix du jury au Festival de Venise

daratt_affiche600.jpgJ’ai toujours aimé les films du tchadien Mahamat-Saleh Haroun. Pour moi, il est l’un des cinéastes les plus prometteurs du continent, n’en déplaise à ceux qui passent leur temps à se plaindre des « films africains », et qui ne font même plus l’effort d’aller voir les films qui sortent.

Imprimer
haroun3.jpgJ’ai toujours aimé les films du tchadien Mahamat-Saleh Haroun. Pour moi, il est l’un des cinéastes les plus prometteurs du continent, n’en déplaise à ceux qui passent leur temps à se plaindre des « films africains », et qui ne font même plus l’effort d’aller voir les films qui sortent. Peut-être que Daarat, le nouveau film de Haroun, en salle en France depuis le 27 décembre, va leur faire changer d’avis…

tournage-daratt.jpgTechniquement, rien à dire, l’artiste connaît sa caméra. C’est ailleurs que la beauté du film saute aux yeux. Primo, dans cette façon de rendre le visage réel de Ndjamena, un espace qui se veut ville mais n’est qu’un projet de ville, un espace où les sentiments des hommes sont difficiles à cerner, à cause de l’héritage de la guerre civile tchadienne, l’une des plus longues et des plus violentes du continent. Secundo, l’héritage : notion complexe, abstraite, moteur du film. Atim, le jeune homme qui veut venger son père, découvre vite que l’assassin de ce dernier est tout aussi victime que lui de l’absence totale d’héritage dans un pays où l’amnistie des criminels signifie plus le désarroi des hommes face à l’histoire que leur volonté de protéger de soi-disant privilégiés. Mais le film suit le projet de vengeance jusqu’au bout… et c’est la chute qui vous ravira, je ne peux malheureusement pas vous en dire plus.

daratt_affiche600.jpgUne seule recommandation, allez voir Daratt, offrez-vous ce plaisir pour terminer 2006 en beauté.

A lire également l’excellent article du Monde :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3476,36-849476,0.html?xtor=RSS-3476

et l’interview du cinéaste par Olivier Barlet :

http://www.africultures.com/index.asp?menu=affiche_article&no=4681

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.