Carnet de route : Amsterdam

carnet_route.jpgJ’ai traversé plusieurs fois cette ville sans jamais en trouver la porte d’entrée, il faut dire qu’à chaque fois j’étais en transit, vers l’Afrique Australe ou la région des Grands Lacs africains. J’aurais donc dû observer le rituel du voyageur en transit: entrer au lounge, mettre les écouteurs du MP3 et dormir, me relaxer en attendant que les cinq heures d’attente passent au ralenti.

Imprimer
carnet_route.jpgJ’ai traversé plusieurs fois cette ville sans jamais en trouver la porte d’entrée, il faut dire qu’à chaque fois j’étais en transit, vers l’Afrique Australe ou la région des Grands Lacs africains. J’aurais donc dû observer le rituel du voyageur en transit: entrer au lounge, mettre les écouteurs du MP3 et dormir, me relaxer en attendant que les cinq heures d’attente passent au ralenti. Seulement voilà, mes écouteurs avaient rendu l’âme, et c’est en entrant dans la boutique de détaxe pour m’en procurer d’autres que la scène a attiré mon attention. Comme dirait Césaire, « c’était un grand Noir dégingandé », il fixait de ses gros yeux l’objet du désir exposé devant lui sur le présentoir. Plusieurs fois, je le vis s’éloigner puis revenir; à la fin, stimulé par je ne sais quelle idée, il prit l’objet et se dirigea vers la caisse. « Nice choice », fit observer le caissier, qui poursivit, bonhomme. « De quel pays êtes-vous? » Surpris, le client répondit: je viens de Dubaï, mais je vis à Nairobi. Et le vendeur de conclure par cette blague: « ça stimule l’imagination, vous savez!? Pourquoi ne prenez-vous pas l’ensemble? En plus le soutien-gorge est plus lourd, il a plus de bonbons. »

Le client paya et se dirigea vers la sortie, son paquet sous le bras. Je me dirigeai vers le présentoir pour regarder le produit, un objet rare que je voyais en fait pour la première candystring_0.jpgfois: a candy string, un string aux bonbons, avec des perles de sucre enfilées sur la ficelle! Mon Dieu, me suis-je dit, et si j’achetais moi aussi un candy string avec son soutien-gorge? 5€99 le string tissé de sucreries, taille unique! Si jamais vous passez par l’aéroport d’Amsterdam, le magasin s’appelle See Buy Fly, en face du comptoir des correspondances!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.