Un « nu », d’après Sokey Edorh

20150215_122924Fesses dessinées au fusain, fermes, toniques

– dissimulant néanmoins une promesse à la floraison mature des chairs –, prolongées par des cuisses au galbe sportif, très garçon manqué. Mon regard est attiré, malgré moi, vers le croisement des masses. Puissant.
20150215_123210Une raie. Un noyau replet comme un beignet trempé dans une tisane sucrée, qui redessine à l’endroit, grâce à l’appui d’une tache noire, l’entrée de l’artiste au royaume de la sensualité. Les pieds se perdent dans la blancheur du tableau, et l’ocre dans lequel l’ensemble reste à jamais jeté. Impression de puissance. J’achète !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *