Que lisez-vous en ce moment ?

world_ereaderLe festival de littérature Filbleu est à sa 8e édition cette année, avec un thème qui devrait vous interpeller : « Que lisez-vous en ce moment ? » Quand on pose la question, les gens hésitent un moment avant de répondre. Et pour cause, la plupart des personnes s’imaginent que l’on veut sonder leurs lectures littéraires, du genre quelle est l’œuvre de fiction récente que vous lisez, lisez-vous tel auteur à la mode ? Et pourtant, on peut être en train de lire un livre de prières ou encore Le guide hip hop de l’entreprise voire carrément un livre consacré au bricolage ou à la mode, au pagne, aux surprenantes vertus du jeûne, un magazine aux images affriolantes, etc…L’acte de lecture reste d’abord une démarche de volonté et de plaisir, et il concerne tous les types de livres, je dis bien toutes sortes de livres ! D’où cette vérité : tout le monde lit, mais nous ne lisons pas les mêmes livres ! Et surtout, selon nos âges et notre position sociale, les lectures diffèrent. Tel chef d’Etat vous dira qu’il lit des polars, alors qu’une grande chef d’entreprise vous avouera lire des romans d’amour. Lorsqu’on invite les gens à partager leurs passions livresques, on se rend compte de la diversité des pratiques de lecture, et surtout qu’il n’y a ni bonne ni mauvaise littérature en soi. La bonté ou la mauvaiseté vient du regard sectaire de celui qui juge les lectures des autres, sans se demander le bénéfice que chacun en tire. Certains prétendent même que, dans un monde envahi par toutes sortes de médias, chaque lecture est un acte de résistance, et chaque lecteur de signes écrits est une personne de plus gagnée à la cause de la lecture. Par conséquent, une lecture bien menée sauve de tout, y compris de soi-même. Je veux bien croire à cette approche un peu sérieuse de la question, mais je demeure persuadé d’un fait simple : lire, c’est d’abord se faire plaisir une fois passée la phase de l’apprentissage scolaire. Car c’est là que se joue l’avenir du livre, dans le challenge qu’il faille entretenir une culture de la lecture au cœur des activités de l’homme moderne africain, pris dans le tournis de la vitesse du monde, et de la ténacité des passions qui épuisent. Le moment de lecture, l’instant où l’on s’abandonne au déchiffrement des signes et des idées n’a pas son pareil. C’est un instant d’intimité rare avec les mots, d’autres mots que ceux qui envahissent notre quotidien et qui peuvent faire peur. Il y de l’espoir que le nombre des lecteurs s’accroisse si les miracles de lecture sont valorisés.
OracleCela dit, je vous repose sérieusement la lecture. Que lisez-vous en ce moment ? Pour ma part, je lis actuellement L’Oracle a parlé et autres contes du Togo, un recueil de contes compilés par l’écrivain Kokouvi Dzifa Galley, et joliment illustré en noir et blanc par l’illustratrice Winnie Soké. Le livr a été publié par les éditions Ponts de Liane, une maison d’édition (ou une imprimerie ?) qui se trouverait à Nukafu. Je n’en avais jamais entendu parler. Bref, c’est un livre qui a bénéficié de la subvention du Fonds d’Aide à la Culture. Je vous en parlerai une autre fois, et du Fonds et du Livre, promis. A bientôt, dans les couloirs du festival Filbleu qui démarre ce 29 Avril 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *