Les fautes de français de l’animateur vedette(2)

Imprimer

Bon, je vais être franc. J’ai reproché récemment à un animateur de radio de faire trop de fautes de français. Ses amis (le sont-ils vraiment), ont pris sa défense et m’ont traité de tous les noms, d’affamé, de voleur, de colonisé, d’ancien SDF (ça j’ai aimé, surtout que je le suis toujours), d’écrivain égocentrique, de stipendié de la Francophonie, bref… Le plus curieux dans l’affaire, c’est que des gens ont pris la défense de l’animateur sans savoir de qui je parlais. On a même cité des noms, enfin un nom… alors que je n’en ai pas cité dans mon billet. Et alors, récemment, j’ai rencontré l’animateur vedette, et curieusement il a ri de l’affaire. « Je ne suis donc pas seul à faire des fautes », a-t-il ri. Mort de rire à mon tour, je lui ai répondu, mais ce n’est pas à toi que je faisais allusion! Une histoire de fous donc, ce billet d’humeur censé juste attirer l’attention sur les fautes de français d’un animateur connu. Bon, au moins, ceux qui citent des noms reconnaissent-ils implicitement qu’il y a anguille sous roche.

Moralité de l’histoire. Quid des fautes dans nos langues nationales? On monterait sur de grands chevaux tout autant. Le truc c’est juste de bien parler, français ou mina. Ou de « bien » écrire. Je mets des guillemets, car c’est une convention la langue, et ça fonctionne selon des registres précis. Récemment, j’ai fait financer la traduction en Tem et en Mina d’un roman de l’écrivain Sami Tchak, aux éditions Graines de pensée à Lomé. Expérience fabuleuse, qui a fait dire aux traducteurs qu’on devrait étendre l’expérience. Alors, j’ai décidé de l’étendre ce programme, à d’autres auteurs de la littérature togolaise: avis donc à ceux qui le veulent, je serai preneur de traductions des romans de Kossi Efoui dans les grandes langues du Togo. Et ce n’est pas un effet d’annonce, ceci est un projet sérieux! Au boulot, et foin des jérémiades en français!

This article was written by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.