La Légende de l’assassin dans le journal L’Express

ob_046fca_kangniKangni Alem: avocat, levez-vous!
Par Marianne Payot , publié le 04/04/2015 Source: http://www.lexpress.fr/culture/livre/kangni-alem-avocat-levez-vous_1667649.html

« J’ai le même rapport avec le droit que celui que j’ai avec mes maîtresses. Je préfère, la plupart du temps, la manipulation à la sincérité des sentiments. » Me Apollinaire, qui, à 70 ans, s’apprête à fermer son cabinet d’avocat, a au moins une qualité : la lucidité. Car, à mesure que les souvenirs affluent, l’homme de robe brosse un autoportrait guère reluisant. Pour avoir préféré les belles voitures à la philosophie, il avoue avoir vite oublié ses idéaux d’adolescent. Et enchaîné les procès, se frayant un chemin tortueux dans le TiBrava de la dictature puis de l’autoritarisme.

Superstition et la sorcellerie
Au bilan de sa vie, se détachent, dit-il, lâcheté et fauxsemblants. Démonstration avec ses premières – et peu brillantes – plaidoiries, comme celle contre son père, « pourriture de la République », lors du divorce demandée par sa mère, ou celle de la fameuse affaire Etat de TiBrava contre K. A. K. A., ou un pauvre hère devenu ennemi public n°1, accusé d’avoir décapité un homme et condamné, sans preuves, le 13 octobre 1978.

Plus de quatre décennies après les faits, soudainement en quête de vérité, Apollinaire part à la rencontre d’un curieux révérend, dans une « campagne où le terreau premier est la superstition et la sorcellerie ».

Mythes vaudous et sacrifices aux dieux, sauvagerie humaine et violence étatique, pouvoir liberticide et démesure masculine… Avec cette allégorie fort stylée sur un pays emblématique d’une Afrique en proie à tous les maléfices, l’écrivain et dramaturge togolais Kangni Alem, créateur en 1989 de la compagnie Atelier Théâtre de Lomé, joue une partition des plus justes. On osera même dire, envoûtante…

LA LÉGENDE DE L’ASSASSIN, par Kangni Alem. JC Lattès, 224p., 18€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *