L’humeur musicale…

Gaetanforblog.jpg« Rien n’est acquis à l’homme, ni sa force ni sa faiblesse… ». Je ne sais plus qui chantait ces paroles, mais ces derniers jours, ils me reviennent souvent à Lomé. Avec mon complice de toujours, Gaétan Noussouglo, nous courons dans tous les sens dans la ville, à la recherche de subventions complémentaires pour terminer la résidence d’écriture que nous organisons tous les deux.

Imprimer
Gaetanforblog.jpg« Rien n’est acquis à l’homme, ni sa force ni sa faiblesse… ». Je ne sais plus qui chantait ces paroles, mais ces derniers jours, ils me reviennent souvent à Lomé. Avec mon complice de toujours, Gaétan Noussouglo, nous courons dans tous les sens dans la ville, à la recherche de subventions complémentaires pour terminer la résidence d’écriture que nous organisons tous les deux. Dans le feu de l’action, nous nous rendons compte de l’incapacité notoire de beaucoup de Togolais, même les plus outillés, à comprendre nos difficultés. Tel nous fait la morale, au lieu de nous aider à trouver deux millions de francs CFA. Tel autre nous donne de faux rendez-vous, et quand notre projet atterrit sur sa table, il le lit à peine et nous raconte ses propres misères. Conclusion : faire de la culture au Togo est un sacerdoce. Le plus énervant, c’est les insultes, venant de ceux-là mêmes qui n’ont aucune idée pour contourner les difficultés.

Allez, la résidence d’écriture commence enfin cette semaine avec l’arrivée à Lomé de Florent Couao-Zotti et des écrivains venant d’un peu partout ! Nous sommes sur la paille Gaétan et moi, mais ce n’est pas grave, nous y sommes habitués, depuis bientôt vingt ans que nous sommes dans le métier. J’ai même encore la force d’écouter de la musique le soir, seul chez moi. Et je viens de faire une heureuse Album_sassou1.jpgdécouverte, que je veux vous faire partager, un album du musicien togolais Sassou KOUDOU, « Afrique je t’accuse ». Titre racoleur, mais véritable travail musical. Appréciez cet extrait !

08 Piste 8.mp3

08 Piste 8.mp3

Alemforblog.jpgP.S. Il y a quand même des amis, des vrais, qui nous ont supporté financièrement pour l’organisation de cette résidence d’écriture. Sans trop en dire, je voudrais juste envoyer un salut reconnaissant à l’ami Franck, depuis son séjour new-yorkais, ainsi qu’à Thierry et ses collègues fondateurs du Collège Promo Sophia à Agouènyivé, le quartier où je réside et médite quand je suis à Lomé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.