Gad Ami et le mystère du deuxième roman

Il y a de cela quelques mois, j’avais entamé la publication d’une série de remarques sur le roman féminin togolais. Au départ, c’était une manière de vulgariser mes recherches universitaires actuelles, recherches liées à mon enseignement semestriel d’une UE dénommée « Le champ littéraire togolais ». Mes occupations diverses m’ont éloigné, entretemps, de la publication, même si la quintessence du travail existe sous forme d’un article à paraître dans une revue internationale. J’en étais là lorsqu’un commentaire de lecteur sous une des publications a attiré mon attention. Souvent, les lecteurs de blog sont des gens que vous connaissez dans la vie réelle, mais qui n’ont jamais la courtoisie ou la politesse d’écrire sous leur véritable nom. Va savoir pourquoi des anonymes vous tutoient. Qu’à cela ne tienne, voici ce que le ou la nommé(e) Essi Fafale m’a écrit: « Merci pour ces trois blogs [ publications, je suppose] sur la literature femine togolaise. Cela m’a permis de redécouvrir ce genre littéraire. Gad Ami a ecrit un nouvel roman « La croix de la mariee » en 2014. C’est très difficle de se procurer une copie. Tu l’aurais lu par hasard? Une revue sur son nouveau roman peut etre nous dirait plus sur l’etat de la littérature feminine togolaise au présent. »

Voilà une histoire bien curieuse que celle de ce roman dont il serait difficile de se procurer une copie. Essi Fafale en sait donc beaucoup! Il est vrai que sur internet, on trouve des mentions de la publication de ce deuxième roman de Gad Ami, mais personne dans mon entourage ne l’avait jamais vu. Certains de mes collègues pensaient que le livre avait été annoncé mais jamais édité. Alors, cette semaine, pour en avoir le coeur net, j’ai lancé une véritable expédition pour retrouver, ne serait-ce que la photo, au mieux un exemplaire de ce livre édité au Bénin en 2014, et que les lecteurs togolais de Gad Ami ne connaissent pas. Conclusion de l’enquête? On a retrouvé un exemplaire de ce livre épuisé, mais alors totalement épuisé chez l’éditeur. C’est fâcheux un livre épuisé, néanmoins je vous en ferai la chronique sur ce blog durant l’année. A suivre…

One thought on “Gad Ami et le mystère du deuxième roman”

  1. Je suis intéressée à vous répondre concernant le deuxième roman de Gad Ami. Le livre devrait être publié mais Gad Ami a demandé à son éditeur Mr. HOUESSOU Gerard Dorothée de changer la couverture et ce dernier a accepté mais malheureusement il n’a rien fait mais par contre il s’est mis à vendre le livre dans les salons de livre et online sans le consentement de Gad Ami, et sans que Gad Ami soit au courant, et en plus avec la même couverture. De passage à Lomé Gad Ami est allée enregistrer ses deux livres : ETRANGE HERITAGE et LA CROIX DE LA MARIEE au Bureau Togolais du Droit d’Auteur (BUTODRA) ; aussi monsieur Fousséni Arimiyaou KAGNA, du bureau juridique de BUTODRA s’est chargé de faire la lumière sur la vente illégale de : LA CROIX DE LA MARIEE, et probablement sur ETRANGE HERITAGE par Mr. HOUESSOU Gerard Dorothée, éditeur de Edition du Flamboyant à Cotonou, au Benin.
    Actuellement les deux livres en manuscrits sont chez l’Edition HAHO et Gad Ami doit payer pour éditer LA CROIX DE LA MARIEE, et rééditer : ETRANGE HERITAGE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *