All articles in ARTICLES

A propos des signes, et pour saluer Umberto Eco


12742800_976047985804791_4221608006741792979_nDeux faits ont attiré mon attention cette semaine: l’hommage de l’Etat d’Osun (Nigeria) au prix Nobel de littérature Wole Soyinka, et la mort, en Italie, de celui qui fut un maître pour ma promotion à l’Université du Bénin (comme on disait): le sémiologue Umberto Eco. Continue reading A propos des signes, et pour saluer Umberto Eco

L’animisme, selon l’écrivain Gaston-Paul Effa : une philosophie


sarrebourg-un-essai-de-gaston-paul-effa-sur-l-animisme-1451166188L’animisme n’est pas le propre que de l’Afrique, mais de loin, il demeure un système de pensée qui conditionne la manière de vivre de bien des peuples du continent. Elle est à l’origine, aussi, d’une certaine poétique (voire d’un certain état esprit contemplatif) dans les récits de plusieurs auteurs africains. Continue reading L’animisme, selon l’écrivain Gaston-Paul Effa : une philosophie

Frère du chaos…

fils-du-chaos-46703-250-400Troisième édition du Festival International de Théâtre du Bénin (Fitheb), du 27 mars au 15 avril 1995. La compagnie malienne Weltaare présentait une mise scène de la pièce de Moussa Konaté, « Un monde immobile ». Dans le magazine du festival, j’avais alors publié une critique assez assassine du spectacle. Mes souvenirs sont précis, même si je n’ai plus la trace de l’article. Je mettais en parallèle l’immobilité suggérée par les mots lents et pensés (une réussite textuelle)) du dramaturge Moussa Konaté et la mise en scène hyper réaliste qui tente de nous embarquer dans une lenteur physique cultivée par les acteurs de Weltaare. Continue reading Frère du chaos…

BUZZ CONGO: BONJOUR ET ADIEU A L’AMERIQUE

J’ai donc bouclé (presque) les répétitions de la pièce que j’ai écrite pour mon enseignement de théâtre à Middlebury College at Mills. Heureux de voir ces jeunes étudiants mastiquer les mots, comme j’ai tenté de leur apprendre, d’éclater de rire chaque fois qu’ils découvraient une autre manière de dire la même réplique balancée la veille sur un ton différent. La répétition au théâtre est d’abord création, réinvention, c’est en cela que le jeu théâtral vaut toujours la chandelle. Middlebury, ce ne fut pas facile, mais je connais ces difficultés-là: d’ordre humain et académique. Il faut faire avec. Mercredi 8 Août, la messe sera dite. Il faut juste espérer mes comédiens heureux! Continue reading BUZZ CONGO: BONJOUR ET ADIEU A L’AMERIQUE