Blindtest littéraire: qui se cache derrière(4)?

Copy of photo Elen Puinel.JPGMercredi 8 novembre, à l’Institut Goethe de Lomé, je suis allé à une soirée de poésie franchement détestable. Une rencontre internationale, paraît-il, où des barbus et des mères de famille respectables viennent déclamer « LE LAC » de Lamartine comme à une soirée culturelle dans le secondaire.

Imprimer
Copy of photo Elen Puinel.JPGMercredi 8 novembre, à l’Institut Goethe de Lomé, je suis allé à une soirée de poésie franchement détestable. Une rencontre internationale, paraît-il, où des barbus et des mères de famille respectables viennent déclamer « LE LAC » de Lamartine comme à une soirée culturelle dans le secondaire. J’ai refusé de faire semblant d’apprécier le pensum, et je suis rentré à la maison lire mes classiques. Redécouvert ainsi cet extrait d’un roman que je vous demande de nommer. Interdiction formelle à Sami de participer à ce jeu, parole de dictateur togolais! Amitiés à tous, je serai dans l’Hexagone la semaine prochaine, parole de nomade impénitent! (K.A.)

Voici l’extrait: « Boris se sentit fort content, éprouvant un plaisir anticipé à interviewer le vieux Sarakhollé… Il se souvint de la photo de Bokassa dans Paris-Match, pleurant sur la tombe de son cher parent à Colombey-les-deux-Eglises. La photo avait fait le tour du monde et Boris avait décidé d’essayer de comprendre pourquoi Papa Bok, enfin le maréchal, pardon Son Excelence l’empereur Jean-Bedel Bokassa Ier, se sentait si proche du général. »

Du même auteur, dans le même roman, cette perle courte mais finement ciselée à mon goût: « Soldats, chers frères, subordonnés libres et inégaux en droit, (…) la France a perdu Bataille et non pas Heidegger. »

Vite, vite, la réponse, cher Blaise, et ne t’avise pas à taper sur Bokassa! Pas de diversion poétique, non plus, des faits, rien que des faits. Sami, je te préviens!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.