Benoît XVI, les religions et nous

20060916.FIG000000606_8063_1.jpgBenoît XVI, le Pape des Catholiques, aura donc réussi le tour de force de rallumer une pseudo guerre des religions grâce à sa bourde monumentale sur la culture de la violence dans l’Islam. Une controverse médiévale en plein 21e siècle, avouez quand même qu’il y a là de quoi faire rire tous les athées du monde…

Imprimer

20060916.FIG000000606_8063_1.jpgBenoît XVI, le Pape des Catholiques, aura donc réussi le tour de force de rallumer une pseudo guerre des religions grâce à sa bourde monumentale sur la culture de la violence dans l’Islam. Une controverse médiévale en plein 21e siècle, avouez quand même qu’il y a là de quoi faire rire tous les athées du monde et les fidèles des religions traditionnelles africaines qui doivent se demander pourquoi tout ce tintouin quand on sait que les grandes religions dites révélées on été des religions impérialistes, qui se sont imposées à travers la planète par la violence. Adeptes du vodou, du bwiti ou autres, les Africains se souviennent que leur islamisation comme leur christianisation n’a pas toujours été une simple séance de fraternisation. Donc, il importe de renvoyer dos à dos musulmans et chrétiens, dignitaires comme fidèles prompts à défendre un camp et à salir l’autre!

La vraie question pour moi, par-delà la polémique, c’est de savoir vatican_0.jpgpourquoi le Pape essaye de rechristianiser une Europe qui a beaucoup profité des valeurs de la religion pour s’enrichir au point de perdre la foi en Dieu? Le rôle du protestantisme dans l’émergence du capitalisme en Europe a été admirablement étudié par le sociologue Max Weber dans son livre devenu culte, L’éthique protestante et l’esprit capitaliste. Qu’est-ce qui explique donc que les Européens se détachent de la religion, est-ce parce qu’ils ont tellement abusé de la raison et qu’ils en sont devenus athées? Cette même raison que Benoît XVI essaye de vendre aux musulmans, dont le Livre Saint serait dénué, ne serait-elle pas alors dangereuse à la religion tout court ? Belle dialectique que seul un Emmanuel Kant aurait pu nous aider à débrouiller, mais on sait que le théologien allemand qui se cache derrière le Pape a toujours réfuté les critiques de Kant !

Pendant ce temps, il se passe au Bénin, qui vient d’élire un banquier à sa tête, une collusion intéressante entre le pouvoir politique et les dignitaires du culte traditionnel vodou qui m’incite à poser la question de l’apport des religions traditionnelles au développement du continent. Quand on sait les côtés sombres de « l’éthique » du vodou, du bwiti ou autre religion traditionnelle africaine, on peut se demander si nos religions nous ont jamais été d’un concours sûr pour affirmer les personnalités et les individualismes nécessaires au développement d’une Nation ! Le 7 septembre dernier, le yayi_0.jpgPrésident Boni YAYI a reçu une forte délégation de béninoises et de béninois adeptes et dignitaires à divers niveaux du culte Vodou au Bénin. Ces derniers auraient même proposé l’organisation rapide d’une cérémonie de purification du pays. Je me demande si la purification est écologique, pour un pays réputé pollué, car sinon de tels folklores m’indisposent fortement. L’apport réel du vodou au développement ne résiderait-il pas ailleurs que dans ces rituels à la petite semaine, dans un discours fort à construire qui nourrisse les Béninois dans leur imaginaire et les propulse sur la voie de l’entreprise individuelle au service du collectif ? En tout cas, je voudrais remercier le Pape de m’avoir permis de revenir à nous à travers ses vraies fausses erreurs de dignitaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.