All articles by Kangni Alem

L’esprit Mandela… ce qu’il en restera!

imagesEnfin c’est grave, dit-on! Mandela est encore hospitalisé. Les autres fois, ce n’était jamais grave. Evidemment, les symboles ne souffrent pas, donc ne sauraient tomber « gravement » malades. Conséquence, ce qui est grave à présent n’est pas toujours la maladie, chose bizarre à appréhender, mais la circonstance elle-même: celle de la possibilité que l’on annonce enfin au monde que le symbole s’en est allé. Mais le choc de ce décès, a priori planétaire, ne sera que la victoire logique de la force du symbole et la conclusion attendue depuis des décennies, depuis que le père de l’indépendance sud-africaine s’est retiré de la vie politique publique. Continue reading L’esprit Mandela… ce qu’il en restera!

La langue littéraire, le Français et l’expérience de l’écriture

esLa langue littéraire, le Français et l’expérience de l’écriture

Kangni ALEM

écrivain

« Nous proposons de nommer francophonien,
cette langue littéraire
que les écrivains vont extraire
du croisement du français d’origine
avec les limons locaux. »

Pabé Mongo, La Nolica, p.124. Continue reading La langue littéraire, le Français et l’expérience de l’écriture

Un souvenir de ma mère, partie tôt

memeforgae2Elle devait rentrer ce soir-là. Souvent, elle revenait vers minuit. A l’heure où l’odeur des manguiers devenait sucrée comme une promesse incroyable. La mère ouvrait la porte et souriait à l’enfant qui attendait. Des deux, le plus fatigué n’était pas la voyageuse. Attendre est un métier dont les enfants ont la science, heureusement. La mère ouvrait la porte dans la nuit profonde, posait ses ballots et disait : « Il est tard, il faut aller dormir ».

BUZZ CONGO: BONJOUR ET ADIEU A L’AMERIQUE

J’ai donc bouclé (presque) les répétitions de la pièce que j’ai écrite pour mon enseignement de théâtre à Middlebury College at Mills. Heureux de voir ces jeunes étudiants mastiquer les mots, comme j’ai tenté de leur apprendre, d’éclater de rire chaque fois qu’ils découvraient une autre manière de dire la même réplique balancée la veille sur un ton différent. La répétition au théâtre est d’abord création, réinvention, c’est en cela que le jeu théâtral vaut toujours la chandelle. Middlebury, ce ne fut pas facile, mais je connais ces difficultés-là: d’ordre humain et académique. Il faut faire avec. Mercredi 8 Août, la messe sera dite. Il faut juste espérer mes comédiens heureux! Continue reading BUZZ CONGO: BONJOUR ET ADIEU A L’AMERIQUE

France Culture consacre une causerie au Concert-Party

A L’OCCASION DE L’OPERATION « 24 HEURES AVIGNON » – Le théâtre populaire en Afrique de l’Ouest : résurgence et mutations
Alors que nous fêtons le centenaire de la naissance de Jean Vilar – créateur du festival d’Avignon en 1947, directeur du Théâtre national populaire de 1951 à 1963 -, nous allons nous intéresser ce matin au théâtre populaire en Afrique. Pour réécouter l’émission, cliquez ici:http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-culturesmonde-2012-07-13 Continue reading France Culture consacre une causerie au Concert-Party