40 ans, ouf : happy birthday, enfoiré!

alemcaricature_0.jpgLes années, non plus. Qui passent, inexorables. Mabanckou a passé ses 40 ans, Zyad Lyman (un journaliste que j’apprécie) non plus. Mon ami, le Peul Bios Diallo continue de jouer au jeune homme là-bas, du côté des gazelles mautitaniennes, et mon père est mort, il y a un an, à 80 ans. Trouvez la logique!

Imprimer
alemcaricature_0.jpgO yi lo… nu gbe yi la ome gbo o lo… o yi lo o me gbo o’… oyi lo… eku me nye lan woa le wo/ Ils sont partis ils ne sont pas revenus… ceux qui sont partis ne sont plus revenus… La mort n’est pas une proie qu’on attrape facilement.

Les années, non plus. Qui passent, inexorables. Mabanckou a passé ses 40 ans, Zyad Lyman (un journaliste que j’apprécie) non plus. Mon ami, le Peul Bios Diallo continue de jouer au jeune homme là-bas, du côté des gazelles mautitaniennes, et mon père est mort, il y a un an, à 80 ans. Trouvez la logique!

À mi-parcours, bilan? Je ne sais. Ma foi en Dieu a bougé, terriblement bougé, depuis que j’ai quitté l’école des Pères Dominicains, mais curieusement je suis encore capable de parcourir des kilomètres pour aller faire une retraite spirituelle dans un monastère en Afrique ou admirer le masque mortuaire de Pascal à Port-Royal des Champs, à côté de Paris. Par contre, ce qui n’a pas varié, c’est ma passion de la littérature, et du théâtre, au point que, de plus en plus, j’aurais tendance à tout sacrifier pour. Côté santé, bof, je pense à commencer enfin un régime sérieux, mais devenir svelte à mon âge, comme mes amis Sami Tchak et Kossi Efoui, je me dis que ce serait leur faire une concurrence déloyale! Je rigole, (expression favorite de mon pote Nocky) mais perdre du poids, selon mon médecin, me ferait du bien, ne serait-ce que pour diminuer un peu la fréquence de ces satanées apnées du sommeil qui m’empêchent de dormir comme un assassin désinvolte!
Bonne nouvelle tout de même : chaque fois que je suis en voyage et qu’au téléphone j’entends la voix de Bravo (ma femme, oui, oui elle s’appelle Bravo et puis quoi…) susurrer, « salut, jeune homme », j’ai les hormones qui s’affolent bang bang. Décidément l’âge n’y peut rien. Bon anniversaire à toi-même, enfoiré!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.