Jour : 18 décembre 2007

Lire est un plasir (21): Cola cola jazz vu par un critique camerounais

Raymond_mbassiateba.jpgCe n’est pas trop mon habitude, l’auto-publicité, mais une fois n’est pas coutume… lors de mon séjour au Cameroun, un jeune universitaire a fait en public une lecture de mon roman Cola Cola Jazz et m’a offert le texte. Avec son accord, j’ai décidé de publier son analyse du roman, en espérant que mes lecteurs n’y verront pas le signe d’un égo qui commence à se boursouffler. (K.A)