Jour : 6 juillet 2006

Lire est un plaisir 8:Gabriel Okoundji, poète!

okoundji_1.jpgEt j’ai beau relire cinq à sept fois le recueil de poésie de Gabriel Okoundji, L’âme blessée d’un éléphant noir. Quelque chose m’intrigue, qui n’est pas dû forcément à ma relative incapacité à capter le fait poétique brut – l’inverse de celui qu’on trouve diffus dans un roman ou une nouvelle –, qui n’est pas dû, non plus, à l’intellectualité des vers de Gabriel Okoundji, lesquels réussissent malgré tout à traduire les sentiments réels d’une âme en pleine interrogation… Mais alors, quoi?